(Français)

 L’« art-isanalité » d’Adeline Cacheux passe par l’abstraction et le métal. Tout est fait à  la main. Dans son atelier parisien, elle chauffe, martèle, tord, vrille, lamine et lime de banals éléments manufacturés : plaques, chaînes, tubes… Les façonner, les sublimer pour qu’au fur et à mesure, apparaissent des formes qui s’articulent, s’imbriquent les unes dans les autres, les unes autour des autres. L’écriture est unique. Adeline Cacheux trouve son rythme entre l’or qui brille et l’argent qui irradie. Elle crée des oppositions, des confrontations pour satisfaire un désir d’objets qui peuvent s’additionner et se détourner. Sans fin.